Lenoncourt, le Château, maison forte (Meurthe-et-Moselle)

Créateur

Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine

Droits

Copyright 2020

Presentation du Site

Terre du duché de Lorraine, Lenoncourt bénéficie de l'intérêt ducal avec l'aménagement d'un grand étang dès 1275. En 1294, la terre est cédée à Ferri de Rosières en échange de droits sur les salines. L'acte mentionne un "ostel", édifice qui pourrait daté de Ferri de Lorraine ou de Ferri de Rosière. Ce dernier adopte le patronyme de Lenoncourt et réside désormais en ce lieu. La terre est ensuite achetée par Thierry, châtelain de Frouard, pour 1200 livres tournois. En 1317, son fils reçoit l'autorisation de prélever du bois dans la forêt d'Amance pour " sa maison fort de Lenoncourt". A partir du XVe siècle, les droits sur Lenoncourt sont détenus en co-seigneurie au gré des partages sucessoraux.
La maison forte se situe à 200 m à l'est de l'église, en bordure du village. Elle est constituée d'un grand corps de bâtiment de 52 x 12 m, reconstruit au XVIIIe siècle mais qui s'appuie sur une courtine plus ancienne reliant deux tours du XVIe siècle.
Isolée de ces bâtiments une troisième tour constitue le seul vestige médiéval de Lenoncourt. Cet édifice de plan circulaire de 9 m de diamètre est conservé sur une hauteur de 12 m. La tour est bâtie en petits moellons marno-calcaires soigneusement assisés et formant un léger fruit à la base de la tour où les murs dépassent légèrement 2 m d'épaisseur. Par endroit, le parement s'est effondré et laisse voir le blocage en moellons liés au mortier de chaux. Le premier niveau est desservi par une porte voûtée en plein cintre dont la clef de voûte est ornée d'une pierre sculptée portant un blason dont les armoiries ont été martelées. L'espace intérieur de 4,5 m de diamètre est éclairé par trois embrasures qui desservent des fentes de tir. Ces niches de tirs se réduisent de 1,75 m côté intérieur à 0,20 cm au niveau de l'archère; elles mesurent 2 m à 2,20 de haut et s'achèvent à 0,3 m au-dessus du niveau de sol. Le premier étage était desservi par l'extérieur, probablement par un escalier de bois. Sa disposition intérieure est proche de celle du rez-de-chaussée avec 3 embrasures de tir. Les deux niveaux supérieurs ont été transformés en pigeonnier et de nombreuses alvéoles y ont donc été pratiquées. De puissants corbeaux subsistent au sommet de la façade extérieure ;ils ont été remployés au XIXe siècle pour soutenir des mâchicoulis de briques sur tout le périmètre de la tour.
Ces caractéristiques permettent d'établir une construction à la fin du XIIIe ou au début du XIVe siècle. Le cadastre de 1808 montre que le château était autrefois formé de trois ailes en U flanquées de quatre tours aux angles. La tour médiévale correspond à l'angle nord-ouest de cet édifice. Lors de l'aménagement de l'aile orientale, au XVIe siècle, la porte du rez-de-chaussée de cette tour médiévale fut percée et décorée d'une clef de voûte armoriée.

Departement

Commune

Lieu Dit

le Château

Code INSEE

54 311

Numero du Site

Jalons Chronologiques

XIII - XX s.

Nature du Site

seigneurial

Environnement

rural

Thematique Principale

Thematique Secondaire

Bibliographie

Gérard Giuliato, Châteaux et maisons fortes en Lorraine centrale, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, coll. DAF, 33, 1992.

Collection

Citer ce document

Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine, “Lenoncourt, le Château, maison forte (Meurthe-et-Moselle),” IMAGE, consulté le 28 septembre 2020, https://image.hiscant.univ-lorraine.fr/ark%3A/67375/MGZ2qR5P9kn5.

Ce document n'a pas de relations

Géolocalisation