Amance, motte castrale (Meurthe-et-Moselle)

Créateur

Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine

Droits

Copyright 2020

Presentation du Site

La première mention d'Amance remonte à 875 dans un texte qui rappelle que la paroisse relève de l'abbaye Sainte-Glossinde de Metz. Au milieu du Xe siècle, la terre passe, par alliance, des comtes du Chaumontois aux comtes de Metz. La construction de la motte et du château date probablement des dernières années de la décennie 990 puisque, peu après, il sert de référence pour situer la chapelle en construction de Laître-sous-Amance. Au XIe siècle, la zone devient une limite entre duché de Lorraine et évêché de Metz dont les relations se crispent. La terre passe ensuite dans les possessions des comtes de Bar avant de revenir, au début du XIIIe siècle, entre les mains du duc Ferry de Lorraine. Le château renforce alors la position de Nancy face aux possessions des évêques de Metz. Le duc inféode cette terre à un lignage d'avoués, en la personne de Geoffroy, seigneur de Bioncourt, au milieu du XIIIe siècle. Une branche cadette conserve le château d'Amance qu'elle contrôle jusqu'à son extinction, au début du XVesiècle. Il ne joue plus de rôle stratégique important et il se détériore tout au long du XVIe siècle en l'absence de seigneurs résidents. En 1607, la forteresse menace ruine et elle succombe finalement aux assauts français de la guerre de Trente Ans.
Situé sur un site relevant de la butte témoin et de l'éperon barré, le château se situe au centre du village et jouit d'une vue remarquable sur les alentours. La motte, en ovale irrégulier au sommet (103 x 55 m), est supportée par des murs de soutènement à la base (125 x 90 m). A l'est, les restes d'une tour, haute de 2 m pour 10 m de diamètre, présente des maçonneries en gros appareil irrégulier. Les sources historiques permettent de restituer une seconde tour de ce côté, le plus exposé, puis un corps de logis sur le flanc sud. Au nord-ouest, près du puits, s'élevaient un corps de logis et une chapelle castrale.

Departement

Commune

Code INSEE

54 012

Numero du Site

Jalons Chronologiques

X - XVII s.

Nature du Site

seigneurial

Environnement

urbain

Thematique Principale

Thematique Secondaire

Bibliographie

Gérard Giuliato, Châteaux et maisons fortes en Lorraine centrale, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, coll. DAF, 33, 1992.

Operateur

Collection

Citer ce document

Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine, “Amance, motte castrale (Meurthe-et-Moselle),” IMAGE, consulté le 21 septembre 2020, https://image.hiscant.univ-lorraine.fr/ark%3A/67375/MGZhqw26MpX5.

Géolocalisation