Marchéville-en-Woëvre, maison forte (Meuse)

Créateur

Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine

Date

2018

Droits

Copyright 2020

Presentation du Site

Le village de Marchéville-en-Woëvre est construit sur les terres fertiles de la Woëvre, entre Fresnes-en-Woëvre à l'ouest et Saint-Hilaire au sud-est. Il apparait pour la première fois sous la forme Mercast-villadans la chronique de Bertaire au Xe siècle.
Un hiatus documentaire ne permet pas d'expliquer les raisons qui firent passer cette terre aux seigneurs d'Apremont au détriment des évêques de Verdun,
qui la possédaient depuis la fin du VIe siècle.
L'édification, sans doute au XIIIe siècle, d'une maison forte est à rattacher au phénomène de la conquête des zones fertiles de la plaine de Woëvre dans lesquelles la noblesse rurale semble, plus qu'ailleurs, s'implanter alors.
Au XIVe siècle, les comtes de Bar s'efforcent d'en obtenir l'hommage sans doute pour mieux contrôler la route reliant Metz à Verdun.

Departement

Code INSEE

55 320

Numero du Site

Jalons Chronologiques

XIII - XVII s.

Nature du Site

seigneurial

Environnement

rural

Thematique Principale

Thematique Secondaire

Bibliographie

Charles Kraemer, L'habitat seigneurial fortifié dans le Verdunois méridional au Moyen Âge, Thèse de doctorat en Histoire sous la direction de Michel Bur, Nancy, Nancy 2, 1995.

Operateur

Collection

Citer ce document

Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine, “Marchéville-en-Woëvre, maison forte (Meuse),” IMAGE, consulté le 25 octobre 2020, https://image.hiscant.univ-lorraine.fr/ark%3A/67375/MGZwZkQCb8vz.

Ce document n'a pas de relations

Géolocalisation