Planche des écuelles à lèvre et marli, à lèvre en bandeau et à lèvre arrondie et éversée vers l’extérieur, vestiges de la Porte d’En Bas à Blâmont

http://hiscant-chgt.intra.inist.fr/files/hiscant_images/3885.jpg

Créateur

Frédéric Steinbach
Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine

Droits

Copyright 2020

Date de modification

2015-11-04

Legende

L'écuelle à lèvre et marli possède des parois fortement évasées. Son diamètre à l'ouverture est de 21,6 cm. Une glaçure verte recouvre les faces internes et externes.Les écuelles à lèvre en bandeau ont un diamètre à l'ouverture de 21,4 cm et 15,5 cm.L'écuelle à lèvre arrondie et éversée vers l'extérieur possède un diamètre à l'ouverture de 14 cm et une glaçure verte sur engobe recouvre la face interne alors qu'un engobe blanc a été appliqué sur la face externe.

Numero du Site

Materiau

Nature du Materiau

Categorie de Mobilier

Denomination de Mobilier

Thematique Principale

Thematique Secondaire

Annee de Realisation

1991

Bibliographie

Gérard Giuliato, Blâmont "La Porte d'en-bas", Rapport de sauvetage urgent, s.l., SRA Lorraine, 1991.
Frédéric Steinbach, La poterie de la "Porte d'en bas" de Blâmont (XVIe-XVIIe s.), Mémoire de Maîtrise d'Histoire et d'Archéologie sous la direction de Michel Bur, Nancy, Nancy 2, 1997.

Operateur

Collection

Citer ce document

Frédéric Steinbach et Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132 / HISCANT-MA) - Université de Lorraine, “Planche des écuelles à lèvre et marli, à lèvre en bandeau et à lèvre arrondie et éversée vers l’extérieur, vestiges de la Porte d’En Bas à Blâmont,” IMAGE, consulté le 3 août 2020, https://image.hiscant.univ-lorraine.fr/ark%3A/67375/MGZ5XHGdngH5.

Ce document n'a pas de relations