Parcourir les contenus (74 total)

  • Departement est exactement "Meuse"

Un château d'Ambly est évoqué durant une courte période, dans la première moitié du XIIe siècle au cours de laquelle s'opposent l'évêque de Verdun, duquel relève cette forteresse , et le comte de Bar, qui émet des prétentions sur Verdun.…

Le village tient son nom d'un petit affluent de la Meuse, la Dieue, terme d'origine gauloise, qui signifierait la Divine et serait à mettre en relation avec le culte des eaux (cf. Sommedieue, de Suma = la source et Dieue = divine). Cité une…

Le village tient son nom d'un petit affluent de la Meuse, la Dieue, terme d'origine gauloise, qui signifierait la Divine et serait à mettre en relation avec le culte des eaux (cf. Sommedieue, de Suma = la source et Dieue = divine). Cité une…

Situé dans la vallée du Vidus, affluent de la Meuse, Void succèce à un vicus gallo-romain. Terre du fisc royal au haut Moyen Âge, elle passe à l'Eglise de Toul à l'époque carolingienne. Possession des chanoines du chapitre cathédral de Toul,…

La première mention du château de Void, construction du chapitre canonial de Toul, remonte à 1226. Les religieux cherchent alors à protéger leur domain des incursions champenoises et le câteau bénéficie à nouveau de travaux de modernisation…

A 11 kilomètres à l'est de Souilly, le village de Tilly borde, sur sa rive gauche, la Meuse. Cité dès le Xe siècle par Bertaire, chroniqueur de Verdun, Tilly aurait été donné à l'église de Verdun par un parent de Pépin d'Héristal, entre…

Comme d'autres petites forteresses de la région installées au XIe siècle dans des méandres de la Meuse, la première fortification seigneuriale de Commercy pourrait bien avoir été construite, au nord de la ville actuelle dans le méandre…

La maison forte de Gombervaux est située au cœur d'un petit vallon creusé par un ruisseau se jetant vers l'est dans la Meuse, à une altitude 297 m, à trois kilomètres au nord de la ville de Vaucouleurs. Le site, dont le toponyme renvoie à une…

Le village tient son nom d'un petit affluent de la Meuse, la Dieue, terme d'origine gauloise, qui signifierait la Divine et serait à mettre en relation avec le culte des eaux (cf. Sommedieue, de Suma = la source et Dieue = divine). Cité une…

A 9 kilomètres au nord de Saint-Mihiel, sur la rive droite de la Meuse, le village de Lacroix s'étale sur plusieurs centaines de mètres le long de la route départementale ; il est arrosé par les ruisseaux de Dampierre, de Vaux-les-Palameix et de…

A trois kilomètres au sud de Saint-Mihiel, ce petit village, dont la destinée est parfois associée à celle des Koeurs, aurait possédé une maison seigneuriale, certains disent un château, encore visible au début du XIXe siècle. Au sud du…

Le village tient son nom d'un petit affluent de la Meuse, la Dieue, terme d'origine gauloise, qui signifierait la Divine et serait à mettre en relation avec le culte des eaux (cf. Sommedieue, de Suma= la source et Dieue= divine). Cité une première…

Le village de Ranzières est installé à l'écart de la Meuse (environ 2 kilomètres à l'est), en bordure du plateau calcaire et boisé des Hauts-de-Meuse. Il s'est développé autour de résurgences qui résultent de la perméabilité et de…

Ancien fisc royal carolingien, ce domaine passa aux mains des ducs de Basse Lorraine. Godefroid de Bouillon fortifia Stenay (dux Godefrido in Sathenaco … oppido castrum firmavit entre 1076 et 1096. Avant de partir en croisade, il vendit Stenay aux…

Au pied de la butte Saint-Martin connue pour ses vestiges des époques gallo-romaine et mérovingienne, le village de Sorcy prend son essor à compter du Xe-XIe siècle d'un château, le castrum Sorciacum, relevant des comtes de Bar. On sait peu de…

Sur la rive droite de la Meuse, entre Saint-Mihiel et Verdun, Troyon posséde, entre la rivière et un bras qui s'en détache, un lieu-dit l'Isle. Il s'agit d'un ancien fief, siège d'une maison forte depuis longtemps disparue et désormais…

Ce petit village de la Woëvre est construit à l'abri des Côtes-de-Meuse. Il est dominé d'une centaine de mètres, par l'éperon émoussé supportant le site antique du Châtelet, lequel passe pour être le Castrum Wabrensedécrit par Grégoire de…

Sur la rive gauche de la Meuse, entre Saint-Mihiel et Verdun, Woimbey est associé à un village du nom de Mont-Saint-Rémy, dont l'église entourée de son cimetière était centre d'une paroisse mère. Ce village semble avoir disparu durant la…

Sur la rive gauche de la Meuse, à sept kilomètres au sud de Verdun, Dugny est à la fois un village agricole et industriel grâce à l'extraction du calcaire et à sa transformation en chaux. L'agglomération s'étire sur près d'un kilomètre, en…

En dehors d'une église fortifiée, munie d'une tour-clocher du XIIe siècle coiffée de hourds, Woël ne conserve plus aucun vestige apparent de la potentielle maison seigneuriale du Moyen Âge. En revanche, le camp de la forêt de Tagnières sur le…

Édifié à l'écart de toutes les grandes voies de communications antiques et actuelles, à 1 kilomètre au nord-est de Pareid, sur les terres riches et fertiles de la plaine de la Woëvre, Villers-sous-Pareid est un petit village à vocation…

La ferme de Murauvaux est sous les Côtes-de-Meuse, en bordure d'un ruisseau résurgent dans le calcaire perméable. Elle est aménagée au fond d'une petite dépression constitutive du festion de la cuesta. La première mention de…

Construit au fond d'une dépression dans laquelle coule le Renneselle,

Au sommet d'une petite éminence culminant à environ 235 mètres, Ville-en-Woëvre domine d'une vingtaine de mètres la plaine fertile de la Woëvre qui l'entoure. Le village est édifié à moins de 300 mètres au nord de l'ancienne voir romaine…

Pareid est construit au cœur de la partie la plus fertile de la Woëvre, entre Pintheville, à l'ouest et Villers-les-Pareid, à l'est. Sa première mention, sous la forme Paridum, date de 952.

La tradition rapporte qu'il existait encore au XIXe siècle, au lieu-dit la Seigneurie, entre Ménil-sous-les-Côtes et les Éparges, une éminence qui se détachait en promontoire des Côtes-de-Meuse. Elle était édifiée à proximité des ruines…

Le village de Marchéville-en-Woëvre est construit sur les terres fertiles de la Woëvre, entre Fresnes-en-Woëvre à l'ouest et Saint-Hilaire au sud-est. Il apparait pour la première fois sous la forme Mercast-villadans la chronique de Bertaire au…
Formats de sortie

atom, csv, dc-rdf, dcmes-xml, json, omeka-json, omeka-xml, rss2